Icon[youtube-video]-functional@2xSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_Simplified0A6B3197-B8EF-4853-A014-0B6AD232B8931-facebook-social-media-communication-flatlink 2.3.3.14-twitter-social-media-communication-flatSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedIcon[case-studies]-IllustrationSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_Simplified65397E78-48B8-4D37-952C-A87908E6B132SPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedIcon[e-learning]-IllustrationSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedIcon[qa]-functional@2xIcon[qa]-Illustration8AFD0F2B-4947-4C6E-B2E2-65A1130D6B7966C4AD42-B679-453D-9F05-F6B45547E699Icon[shopping-cart]-IllustrationIcon[shopping-cart-check]-functionalSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP2_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedSPECTRUM_ICONS_GROUP1_w_SimplifiedIcon[youtube-video]-Illustration2EF65906-4130-454E-B8A4-583CBF82493B

Bien-être

Huit astuces pour plus de sécurité

22 août 2018 Spectrum Cannabis

Que vous soyez un consommateur de cannabis à des fins médicales débutant ou expérimenté, les huit astuces suivantes s’adressent à vous.

 

  1. Vaporiser le cannabis plutôt que de le fumer. Si l’inhalation de cannabis vous convient, utilisez toujours un vaporisateur pour minimiser l’exposition aux composés nocifs et les risques liés à la consommation à long terme.

  2. Connaître la provenance de son cannabis. Consommez toujours du cannabis provenant d’un producteur autorisé pour éviter les contaminants, notamment les moisissures, les résidus de pesticides et les solvants cancérigènes.

  3. Discuter des possibles interactions médicamenteuses. Informez votre professionnel de la santé des médicaments et des produits à base d’herbes médicinales que vous prenez. Le cannabis peut interagir avec plusieurs médicaments et provoquer de la somnolence.

  4. Discuter des progrès. Une fois que vous avez trouvé la dose et le produit qui vous conviennent, et que vos symptômes s’améliorent, demandez à votre professionnel de la santé si vous pouvez réduire, diminuer ou arrêter la prise de vos médicaments au profit du cannabis pour réduire les mêmes symptômes ou pathologies. Si votre état empire lorsque vous consommez du cannabis, arrêtez d’en consommer et prévenez le professionnel de la santé qui vous en a autorisé.

  5. Ne pas combiner alcool et cannabis. Ne combinez pas alcool et cannabis, car les effets peuvent s’amplifier mutuellement et causer une ivresse et un sentiment d’inconfort.

  6. Ne pas conduire après avoir consommé du cannabis. Si vous doutez à tout moment que vos capacités soient affaiblies, vous ne devez pas conduire de véhicule ni opérer de machinerie lourde.*

  7. Ranger les produits de cannabis de manière responsable. Rangez toujours vos produits de cannabis dans un endroit hors de la portée des enfants et des animaux. Étiquetez et rangez toujours vos produits alimentaires contenant du cannabis.

  8. Avoir connaissance des règlements en matière de transport du cannabis. Ce n’est qu’à l’intérieur du Canada que vous pouvez voyager en possession de cannabis à des fins médicales. Pour obtenir plus d’information, cliquez ici.

 

*Remarque : Ces recommandations contiennent des informations généralisées fournies dans le but d’informer les consommateurs sur la conduite avec les facultés affaiblies. La métabolisation du cannabis varie grandement d’un consommateur à l’autre, et des facteurs comme l’habitude ou la consommation d’alcool concomitante peuvent modifier les effets. Ces recommandations ne sont que des lignes directrices et il n’existe aucune certitude que le respect de ces recommandations fera en sorte que vous réussirez un contrôle routier ou que vous n’aurez pas les facultés affaiblies. Si vous doutez à tout moment que vos facultés soient affaiblies, vous ne devez pas conduire de véhicule ni opérer de machinerie lourde.